Éditions Fradet

 


 CHAMPAGNE !

Commandez
Champagne !

en ligne :
amazon.fr
fnac.com
7ici
ou
auprès de l'éditeur


mambret_jacques_72.jpg

Jacques Mambret


Champagne !

Jacques Mambret

Broché - 24 x 28 cm. 136 pages. Plus de 200 reproductions. 2002.

ISBN 978-2-909952-10-9 - 38 €

À la Belle Époque, dans les Années folles encore, nombreuses sont les maisons de champagne, grandes ou petites, qui produisent des cartes postales publicitaires : Deutz et Geldermann, Heidsieck et Cie Monopole, Mercier, Moët et Chandon, etc.  Elles en confient la réalisation à des illustrateurs renommés comme Calbet, Cappiello, Capy, Dryden, Grün, Léandre, Mauzan, Mucha, Rabier, Sepo, Steinlen, d'Ylen, pour n'en citer que quelques uns. D'autres sont moins connus. Certains restent anonymes. Résultat en tout cas : des petits chefs-d'oeuvre d'imagination, d'élégance, de drôlerie... Jacques Mambret en a réuni plus de 200 qu'il nous présente, qu'il fait parler aussi. Ces cartes ont tant à dire !

L'auteur

Né en 1938, originaire du Midi, professeur agrégé de sciences physiques, Jacques Mambret a enseigné à Reims de 1970 à 1998. Passionné de cartes postales anciennes, il est le président-fondateur de l’association AMICARTE 51 qu’il a créée avec quelques amis et qui est aujourd’hui florissante. Il publie en 1987 son premier ouvrage : C.B.R. - Le Chemin de fer de la Banlieue de Reims au début du siècle. Par la suite, son intérêt pour les illustrateurs qui ont mis leur talent au service de la «réclame» depuis la fin du XIXe siècle jusqu’aux années 1930 conduit Jacques Mambret à entreprendre des recherches sur les cartes postales publicitaires éditées à cette époque par les maisons de champagne.

Commentaires

Des illustrateurs de renom proposent leur patte à la publicité du champagne. On y retrouve le savoureux Benjamin Rabier, le voluptueux Alfons Mucha ou l’exquise Louise Le Vavasseur. Souvent, les cartes postales publicitaires du champagne se présentent sous la forme de séries. Séries humoristiques, enfantines et même historiques, de Noé à Mimi Pinson ! Mais le thème le plus présent est celui de la femme élégante, obsessionnellement associée à l’élégance du vin... Un beau cadeau de fêtes.
Jean-Luc SAGET La Champagne Viticole.

Un tapis rouge se trouve ici déroulé page à page. On y trouve associées les principales marques aux artistes qu’elles sollicitèrent. On y rencontre aussi des maisons moins importantes mais qu’il était bon et utile de citer. On y découvre des documents inédits et des faits jusqu’alors inconnus. Et, grâce à ces images, c’est toute la beauté du champagne qui se révèle à nous.
Serge ZEYONSTimbres Magazine.

Il n’existait presque rien sur des illustrateurs renommés en leur temps. Ainsi, pour l’Autrichien Ernest Dryden, Jacques Mambret a-t-il dû consulter la bibliothèque nationale de Vienne... De 1898 aux années trente, son album concentre l’essentiel des connaissances sur un sujet qui n’avait jamais été à ce point exploré. Il fera donc autorité en Champagne, tout en plaisant aux amateurs de beaux livres...»
Franck LECLERC, L’Union.

La carte postale est née en 1869, quelques années seulement avant la belle époque particulièrement favorable au champagne : Jacques Mambret a collectionné ces illustrations publicitaires qui évoluent au rythme de l’art et de la mode, dans un livre-album édité par Fradet-Reims.
Illustrations familiales pour certaines, comme une série de dessins fin XIXe au crayon gras exaltant quatre moments de la vie : mariage, baptême, banquet et noces d’or, par quatre graphistes pour les champagnes Henriot.
Moins familial, un dessin de Mourgue, pour le restaurant Auguste de Shangaï, évoque les fêtes galantes arrosées de «Cordon rouge», une marque de Mumm dont l’étiquette évoquait le ruban de la Légion d’honneur.
Et, en 1901, les champagnes Bulteaux ont replacé leur vin aux travers des âges depuis Noë et les Égyptiens à Napoléon, d’Éve à Mimi Pinson, en dessins d’Henry Morin accompagnés parfois de naïfs quatrains publicitaires : «Le Roi-Soleil à soixante ans / Savait encore... aimer les femmes, / Eh bien ! cet éternel printemps, / Il le dut au Bulteaux, Mesdames.»
Et pour tenter les Américains pendant les temps de la prohibition, sur une carte réalisée à Vancouver au Canada, le Cordon Rouge revient, trônant entre bière, whisky, gin et whiskey pour mieux tenter les clients de Seattle à venir interrompre leur tempérance au-delà des frontières.
Page après page, d’une carte postale à l’autre, les illustrateurs du champagne ont revisité les fables de La Fontaine, réconcilié le bestiaire, flûte pour la cigogne et coupe pour le renard. Ou encore évoqué la «Revue nègre» à l’affiche à Paris et chanté l’univers bucolique de la vigne, chérubins à l’appui.
Un parcours graphique et initiatique à poser entre deux coupes.
AFP